Le blog !.png

Votre Journée du Patrimoine Made in Les Aventures de Luluberlu !

Dernière mise à jour : 13 janv. 2021


Et oui, il fallait s’en douter l’avis préfectoral est tombé ce lundi 14 septembre : Les Journées Européennes du Patrimoine n'auront pas lieu à Lille cette année !


Vous êtes nombreux, lillois ou non, à avoir réservé vos visites, vos activités et vous sentez que votre week-end tombe à l’eau !


Ne soyez pas déçus curieux aventuriers, amateurs de patrimoine. Restez positifs et soyez rassurez…

Avec les Aventures de Luluberlu tout est possible…suivez le guide pour que votre week-end se transforme en aventure culturelle, gastronomique et insolite !


EN BREF....VIVEZ UNE AVENTURE...

- DE 5 km à pied et/ou en vélo

- A CIEL OUVERT: oubliez les attentes interminables, les réservations à justifier, facilitez-vous l'application des gestes barrières : masque sur le nez aux endroits demandés et gel hydroalcoolique dans le sac ou la poche.

- AUX ÉTAPES MODULABLES à intégrer ou non à votre parcours selon vos envies pour ceux qui préfèrent improviser.

- AU PLANNING FICELÉ d'heure en heure pour ceux qui ne préfèrent pas improviser.

- Samedi, dimanche ou même un autre jour !


Les 3 engagements des Aventures de Luluberlu : tranquillité, efficacité, originalité.

Prêt ?


VOTRE AVENTURE CULTURELLE, INSOLITE ET GASTRONOMIQUE...C'EST PARTI !


10H30

Pour vous préparer à cette aventure, commencez par déguster une boisson chaude et une pâtisserie Home Made (8€) chez Homa Café, 36 rue des Tanneurs, point de départ de "votre" Journée du Patrimoine.


11H

Remontez la rue des Tanneurs vers les rues piétonnes puis empruntez la première rue à droite, rue Sec Arambault. Continuez tout droit et longer la très belle Eglise Saint Maurice. Cette église a tout d’une cathédrale sauf son nom. Son parvis en plein cœur de ville bien que de petite taille, est assez étonnant.


Contournez l’église, empruntez à gauche la rue du Priez. Vous arrivez rue Faidherbe, devant la Gare Lille Flandres.

Vous pouvez commencer par admirer la statue de Romy, œuvre contemporaine imaginée par l’artiste lyonnais, Xavier Veilhan et inaugurée le 14 septembre 2019. Ce dernier explique que « Romy renvoie à la multitude d’individus qui constitue le flot de voyageurs. ». Un buste d’un peu moins de trois mètres de haut, de 250 kg, en résine et fibre de verre a été inspiré par une collaboratrice de l’artiste a qui il a demandé de poser devant un scanner 3D. Romy est née !


Revenons à notre belle des Flandres, la Gare. Regardez bien sa façade et vous pouvez remarquer une différence de teintes entre les deux étages de l’édifice. En 1842, les travaux démarrent pour installer une gare intra-muros qui sera construite sur la caserne des Buisses détruite en 1840. Il faudra attendre une vingtaine d’année pour que la gare Lille Flandres montre son vrai visage. En 1846, la gare du Nord de Paris est inaugurée mais rapidement elle se retrouve débordée et doit s’agrandir. C’est en 1864 qu’il est décidé de déplacer la façade de l’ancienne gare du Nord qui constituera le premier niveau de la gare Lille Flandres. Les lillois, soucieux de s’approprier « leur » gare décident d’ajouter à la construction l’étage supérieur et la pendule qui ne faisaient pas partie du bâtiment d’origine. C’est ainsi que s’explique la différence de tons entre les deux étages de l’édifice.


La gare Lille Flandres en quelques chiffres :

- 21 millions de voyageurs par an

- 72 000 voyageurs par jour

- 2ème gare régionale française


11H30

Remontez maintenant la rue Faidherbe.

Cette partie de l’aventure vous permettra de découvrir L'Incroyable Trio du cœur de Lille : Les Trois Places !

Commençons tout d’abord par la découverte de la Place du Théâtre qui regorge de trésors architecturaux et insolites.

Admirez tout d’abord la façade de l’Opéra.

Érigé au début du XXème siècle, l'Opéra de Lille remplace un ancien théâtre du XVIIIème siècle détruit par un incendie en 1903 d’où le nom de la place où il se situe. Le projet fut mené par l’architecte Louis Marie Cordonnier qui s'est inspiré des opéras italiens et de l'Opéra Garnier de Paris inauguré en 1875.

La saison de l’opéra se déroule d’octobre à juin. La programmation est variée : opéras, spectacles de danse, concerts.


Anecdote : Edith Piaf y donna le dernier concert de sa carrière le 31 mars 1963.

Prenez place sur les marches de l’opéra et imprégnez-vous de cette rencontre avec l’histoire.

Posez ensuite votre regard sur le bâtiment situé juste en face de l’opéra. Vous admirez la Vieille Bourse.

Construite en 1652 par Jules Destrée à la demande de riches marchands lillois qui veulent une bourse comme on en trouve au Pays-Bas, elle se compose de 24 maisons regroupées autour d'une cour rectangulaire qui servait de cadre à diverses transactions.

Son style architectural est celui de la Renaissance flamande, un mouvement du XVIIème siècle. Sa façade est colorée, ornée de motifs tels que des fruits ou des cornes d'abondance. Le monument comporte un campanile sur lequel a été installée une statue de Mercure, le dieu païen du commerce.

En 1921, la Vieille Bourse fut classée monument historique. Après son abandon en tant que bâtiment dédié au commerce, une grande restauration a été effectuée. Elle a duré de 1989 à 1998, menée par l'association Mécénat. Plusieurs entreprises régionales y ont participé : leurs blasons se trouvent aujourd'hui sur les fenêtres de la façade ( Crédit mutuel, EDF…).

Continuez votre chemin vers le Beffroi de la Chambre du Commerce.

Haut de 76 m et de style Néo-flamand, il est doté d'un carillon automatisé et est emblématique de la ville de Lille. Toutefois il ne faut pas le confondre avec le beffroi de l'Hôtel de ville situé un peu plus loin et de style Art-déco.


Tournez-vous maintenant vers le Rang du Beauregard.

C’est le nom donné à la rangée des 14 maisons privées et accolées les unes aux autres, dont les façades homogènes composent un magnifique ensemble.

Sur la partie droite du rang, une douzaine de boulets de canon sont fichés dans la façade. Ils commémorent le siège de Lille de 1792, au cours duquel la ville en reçoit plus de 30 000. L'un d'entre eux, au-dessus de la brasserie Morel, a été peint en rose et doté d'un téton pour figurer un sein.


12H

A droite du Rand Beauregard, empruntez la rue de la Bourse puis tournez à gauche, rue des Trois Couronnes. Au bout de celle-ci, vous pourrez accéder à l’intérieur de la Vieille Bourse, décrite précédemment, afin d’y découvrir l’espace intérieur qui regorge de bouquinistes et de joueurs d’échecs : une parenthèse de sérénité parmi l’effervescence citadine de l’incroyable trio !

Entrez ensuite sur la Grand’place de Lille par une autre porte de la Vieille Bourse.

La Grand’Place est renommée Place du général de Gaulle après la libération de Lille durant la Seconde Guerre mondiale. La place est bordée par divers bâtiments. Huit d’entre eux sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques, parmi lesquels le Théâtre du Nord. Au centre de la place, trône la colonne de la Déesse. Érigée en 1845, elle représente l'héroïsme des Lillois durant le siège de Lille en 1792.


Anecdote :

Maintenant que vous avez levé les yeux pour admirer l’architecture flamande, cherchez au sol une plaque montrant quelques pavés encore visibles de l’ancienne place du XVe siècle, véritable joyau historique !


Empruntez maintenant la rue qui vous amènera vers la troisième dame du trio, la Place Rihour.

Sur cette place pavée, vous trouverez l’office de tourisme de la ville qui occupe les restes du Palais Rihour. Ce dernier qui a donné son nom à la place a été commencé en 1453 par Philippe Le Bon, duc de Bourgogne, c'est un des rares vestiges lillois de l'architecture gothique flamboyant.


Anecdote :

Pas d’esprit ni de sorcière mais une coïncidence qui peut nous laisser penser que ce palais est maudit !

Lors d'une représentation de pièce de théâtre en 1700 pendant laquelle ont été tirés des feux d'artifices, le palais fut victime d'un premier incendie. Puis un incendie détruit une autre aile du palais quelques années plus tard. L'édifice est reconstruit en 1849 et devient l'hôtel de ville. En 1916, pendant l'occupation allemande, les flammes ravagent de nouveau l’édifice.


13H

Continuez votre aventure. Pour rejoindre votre prochain point, traversez les rues piétonnes de Lille : la rue de la Vieille Comédie, la rue de Béthune, la rue d’Amiens. Remontez la rue du Molinel. Empruntez la deuxième rue à droite, Rue Pierre Mauroy. Continuez tout droit jusqu’au numéro 224. Vous arrivez devant un magnifique bâtiment.

Bienvenue à l’Hermitage Gantois.

C’est l’heure de la pause ! En pleine aventure insolite, culturelle et gastronomique rien de telle qu’un déjeuner dans un endroit chargé d’histoire.

Cet Hôtel-Spa, établissement réputé de la ville de Lille depuis 2003, possède un estaminet et un restaurant gastronomique. Ancien hospice construit au XVème siècle, il est classé monument historique en 1923 et en 1967.


Deux possibilités s’offrent à vous, à définir selon votre budget :


- Un déjeuner à l’Estaminet Gantois, brasserie flamande où vous trouvez des plats de qualité à partir de 16€. Son entrée se situe à gauche de l’entrée principale de l’Hôtel-Spa.


- Vous pouvez également déjeuner au Restaurant gastronomique, le H. Vous y accédez par l’entrée de l’Hôtel-Spa. Vous pouvez y déguster une cuisine moderne concoctée par le chef Steven Gitlemen qui travaille uniquement des produits frais régionaux au gré des saisons en alliant des saveurs qui vous transporteront dans un voyage autour du monde.

Un des menus : entrée / plat / dessert / café est à 31€. Vous pouvez y ajouter un accord mets-vins pour 19 €.

Pensez à réserver en ligne ou par téléphone : 03 20 85 30 30.


15H

Après cette pause gastronomique, vous pouvez reprendre votre aventure en traversant la rue Pierre Mauroy.

Sur votre gauche vous pouvez admirer le beffroi de l’Hôtel de Ville, symbole de la liberté des villes du nord. Construit au début du XX ème siècle, il mesure 104 mètre de haut. Il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Sur son socle sont sculptés les deux géants fondateurs de la ville : Lydéric et Phinaert.


15H30

Continuez votre chemin jusqu’à la Porte de Paris ou porte des malades. Cette porte de la ville de Lille, classée monument historique en 1875, a été construite en partie à la fin du XVIIᵉ siècle en arc de triomphe pour célébrer les victoires de Louis XIV.

Anecdote : Cette porte est en réalité composée de deux morceaux construits avec 200 ans d’écart.

Vous pouvez admirer tout en haut une sublime scène représente deux anges, allégories de la renommée, sonnant à la trompette la victoire de Louis XIV. Ces anges entourent l'allégorie de la victoire au milieu de drapeaux tandis que la statue principale a le bras droit levé pour déposer la couronne sur la tête du Roi-Soleil.


16H

Traversez le Boulevard Papin et entrez dans le Parc Jean-Baptiste Lebas.

A l’entrée vous découvrez l’étonnante statue de Tritete, l’homme animal du collectif pluridisciplinaire péruvien, Detonator. Ce collectif met en évidence à travers la réalisation de sculptures monumentales l’urgente nécessité de la préservation de la forêt amazonienne. Il utilise des matériaux de récupérations.


Visitez le parc Jean-Baptiste Lebas en vous promenant pour rejoindre l'autre côté, puis empruntez la dernière sortie sur la gauche pour rejoindre la rue de Maubeuge.


16H30

Rendez-vous en face du numéro 10 de la rue de Maubeuge. Vous pouvez y admirer la superbe œuvre de street art de Jana & Js.

De la douceur et du romantisme dans cet autoportrait qui pourrait s’interpréter comme une ouverture au monde.


Rendez-vous ensuite au coin de la rue de Maubeuge et du Boulevard Jean-Baptiste Lebas où vous pouvez cette fois admirez l’œuvre de M-City qui nous propose une scène différente, contraste avec la première découverte quelques minutes avant.

17H

Traversez le Boulevard jusqu’au numéro 17 où vous entrez dans la Gare Saint Sauveur.

A l’entrée de cet espace culturel et de loisirs vous pouvez découvrir l’œuvre du français Hervé Di Rosa inauguré en août 2017, « Le peuple René », une fresque en carrelage. Paraît-il qu’on peut y compter 59 (Nord !) René ?

Après cette déambulation à la découverte de l’art urbain, poursuivez votre aventure en découvrant la Gare Saint Sauveur.

Cette ancienne gare ferroviaire est ouverte uniquement aux marchandises en 1865 puis fermée et désaffectée en 2003. Le site est reconverti en centre culturel et espace de loisirs, d'expositions et de restauration à l’occasion des événements de Lille 3000 en 2009.


Endroit incontournable de la vie culturelle lilloise, vous avez dans cet endroit l’occasion de vous détendre au Cour St So. Vous pouvez vous installer à la terrasse du Bistrot St So et siroter une bière ou un cocktail. Vous pouvez y découvrir deux expositions temporaires tout à fait étonnantes, l'une sur le design, l'autre sur l'habitat.

Vous pouvez même vous laissez tenter par la découverte d’une Maison POC, nichée au sein du flambant neuf Bazaar St-So, et qui met à l’honneur la Métropole lilloise et son titre de Capitale Mondiale du Design.


19H

Rejoignez le cœur de la ville en empruntant cette fois le boulevard de la Liberté jusqu’au Palais des Beaux-Arts dont la façade se pare de lumières et de couleurs à la tombée du jour donnant un caractère fascinant à ce superbe bâtiment du XIXème siècle.

Découvertes historiques et culturelles, anecdotes, détails insolites, rencontre gastronomique, déambulation streetadine...nous espérons que "votre" Journée du Patrimoine s’achève des histoires plein la tête et des souvenirs plein les yeux !

N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience en postant des photos et des récits de votre aventure sur notre page facebook.


Vous en voulez encore....? Dès lundi, prolongez votre Journée du Patrimoine en participant cette fois-ci à une aventure ludique, gratuite et à ciel ouvert ! Retrouvez les infos sur notre page facebook dans les "Bons Plans de la semaine" à découvrir ce lundi !


Et...si vous souhaitez prolonger cette expérience par une aventure lilloise by night, les Aventures de Luluberlu sont là pour vous concocter un programme sur mesure répondant à vos envies et à vos besoins !

40 vues0 commentaire